Le mouton émancipé
Vie de couple,  Vie de femme

Pour le meilleur et pour le pire ?

La vie de couple

Si, un jour, on t’a dit que la vie de couple c’était “pour le meilleure et pour le pire”, laisse-moi te dire qu’ON T’A MENTI.

Au début d’une relation, on voit la vie en rose. Tout est beau. Et même les petits (et gros) défauts se mettent à l’ombre pour ne laisser briller que les qualités.

Le mariage, c’est plutôt “pour le pire et pour le meilleur”. Être un couple c’est loin d’être un long fleuve tranquille. Je pense même que, dans la vie à deux, il faut s’attendre à plus de bas que de haut. Ainsi, si tu t’es préparée à ça… tu t’éviteras bien des désillusions, des déceptions et qui sait, un divorce !

Qui peut dire n’avoir jamais rencontrer de problèmes dans son couple ?

Aimer “pour la vie”, c’est accepter, dès le départ, les défauts de l’autre

L’attirance physique est, souvent, la première raison à l’origine du rapprochement de deux êtres. Mais, lorsqu’une relation est principalement basée sur cet aspect, il y a de grandes chances pour que le couple qui traverse une crise ne finisse par se séparer.

On ne devrait pas choisir son compagnon pour des motifs “futiles” comme l’apparence physique, les compétences sociales ou le statut social par exemple.

Le choix de son partenaire de vie devrait être fondé sur des qualités et des valeurs qui nous tiennent à coeur. Sur des traits de caractère qui collent tout de suite avec le notre. (ex.: loyauté, gentillesse, douceur, patience, générosité,…)

En effet, si tu es une personne plutôt casanière et que tu te mets avec quelqu’un qui a BESOIN de sortir, de faire la fête, ça risque de poser problème assez rapidement.

Si, dès le départ, tu sais que ton compagnons aime sortir et que toi, ce n’est pas ton truc…

Si tu es plutôt jalouse et que tu sais, qu’avant d’être avec toi, il avait une réputation de “coureur de jupons”…

Si tu ne supportes pas le mensonge et que tu sais qu’il est peu mythomane sur certaines choses…

Si tu es une personne très généreuse et que, malgré toutes les qualités que tu lui trouves, il est proche de ses sous…

Bref, tu l’auras compris, les exemples sont infinis.

De ce fait, le plus important ce ne sont pas tant les qualités sinon… les défauts ! QUOI ??? Oui, tu as bien lu.

Pourquoi ? Parce qu’il est primordial de t’assurer que tu pourras les supporter.

Tu avoueras, qu’on a rarement vu quelqu’un se séparer parce qu’il ne supportait plus les qualités de son conjoint…

Après la pluie le beau temps

Quand on est en plein dans une situation conflictuelle, pénible pour une raison ou une autre, on peine à voir “la lumière au bout du tunnel”. On peut alors prendre des décisions sous la colère ou sous l’épuisement.

Des décisions qui seront peut-être irréversibles ou qui du moins auront dégradé la relation.

Ceci dit, il ne faut pas oublier, que dans toutes les relations, il y a toujours des hauts et des bas. Que ce soit à la maison, au travail, avec nos amis, avec la famille ou dans le couple. C’EST COMME ÇA. Et PERSONNE n’y échappe.

Malgré ça, il vaut souvent la peine de prendre un peu de recul. De se laisser du temps pour réfléchir et relativiser les choses. De reconsidérer. De pardonner. De réessayer.

Le fait de vivre et d’évoluer avec quelqu’un, c’est accepter qu’il faille FAIRE AVEC les différences de l’autre.

Accepter que nous soyons forcément en désaccord à un moment donné. Que nous ne mettrons pas la même urgence sur les mêmes problèmes à résoudre au même moment. Et que, très naturellement, cela génèrera des conflits plus ou moins sérieux.

Cependant, même si au départ on a choisi un partenaire avec qui on avait de nombreux points en commun, des points d’attachement forts. On n’en reste pas moins deux personnes bien distinctes. Des individus ayant des fonctionnements et des raisonnements différents.

D’autre part, rappelle-toi que l’herbe est rarement plus verte ailleurs. Enfin, non, c’est faux. Elle l’est. Au début.

Comme vu plus haut, toutes les relations amoureuses sont belles les premiers temps. Puis, passées l’euphorie et les joies du début, vient : la routine.

Les petits énervements du quotidien qui étaient jusqu’alors tout à fait gérables deviennent, un jour, gros comme des montagnes.

Bien sûr, il y a des couples qui parviennent à contourner ces désagréments et ne se lassent jamais l’un de l’autre. “Comment font les couples pour qui tout roule” sera, d’ailleurs, le sujet d’un prochain article.

Par conséquent, à part ces quelques wonder couples, il faut s’attendre à ce que parfois, notre relation soit (un peu) plus tendue que ce que l’on aurait souhaité.

Il y aura forcément des différends. Peut-être même des disputes, des sujets sur lequel on ne sera franchement pas d’accord. Aussi, il est probable que ces situations plongent le couple, pendant quelques heures, quelques jours, des semaines voire plus, dans un océan de doutes.

PAS DE PANIQUE, C’EST NORMAL !

Rien n’est jamais tout rose ou tout noir.

La bonne nouvelle c’est que, presque toujours, il y a une solution. Et c’est en la trouvant ensemble que les relations durent, encore et encore, pour le pire et le meilleur. Et, qu’au final, on n’en gardera que le meilleur.

Le pourquoi

Malgré tout ça, je pense que, le plus important, c’est de se souvenir du “pourquoi”on a choisi cette personne. Essayer de se rappeler ce qui a fait qu’on s’aime, qu’on décide de s’unir et peut-être même de fonder une famille.

Idéalement, c’est une question qu’il serait bien de se poser au début de sa relation. En effet, si le “pourquoi” ne répond pas à ce qu’on a vu précédemment, c’est peut-être une bonne raison de faire marche arrière dans la relation, avant de s’être trop engagé.

Les enfants rapprochent

Les enfants ! C’est une ENOOOOORME erreur de penser que les enfants rapprochent… NON ! Bien au contraire !

Premièrement, on ne fait pas des enfant pour sauver un couple ! Si vous penser que c’est le cas, en plus de mêler de pauvre innocents à votre relation, vous risquez très vite de déchanter.

Si un couple va mal, ce n’est surtout pas l’arrivée d’un enfant qui le fera aller mieux.

Un enfant, ça vient TOUT perturber. A un point que seuls les parents le savent.

Illusions VS réalité

Faire des enfants et penser :

  • qu’on pourra continuer à mener la même vie…
  • qu’on aura toujours envie d’avoir des rapports intimes comme avant…
  • qu’on s’occupera pareil des enfants du genre 50-50 ou 40-50 ou même 30-50…
  • qu’on se sentira une famille heureuse et épanouie tout le temps…
  • qu’on continuera à se pomponner comme avant…

Non. Les enfants, tant qu’ils sont petits (et même quand ils sont grands), vont avoir besoin de nous à 200%, presque tout le temps. Ils ne serviront absolument pas à renforcer le couple. C’est même tout l’inverse !

En effet, nous donnons ce que nous avons de mieux pour nos enfants, ce qu’il reste pour son conjoint, c’est “le reste”… s’il en reste.

Clairement, il y a “un avant” et “un après”…

Rester ensemble

Néanmoins, malgré toutes les tensions que subit le couple, je suis d’avis que des jours plus heureux viendront.

Pour moi, quand on a des enfants, tout faire pour que son couple survive est d’autant plus important. Les enfants sont programmés pour être entourés de leur famille : leur papa et leur maman.

Ce sont les repères les plus importants qu’ils aient. Rappelle-toi qu’ils sont physiquement la moitié de l’un et de l’autre. C’est d’ailleurs en ayant ses parents ensemble qu’ils se sentent réellement à leur place.

Une chose est certaine… avoir des enfants, c’est, sans l’ombre d’un doute, la plus grande responsabilité du monde. Et histoire d’alourdir encore la charge… la plupart des décisions que l’on prend, une fois qu’ils sont là, aura une répercussion sur eux d’une manière ou d’une autre.

Certains pensent que les enfants préféreraient avoir des parents heureux séparés que des parents “malheureux” ensemble.

A mon sens, ce n’est pas toujours vrai. De plus, en surmontant les difficultés et les obstacles de la vie ; on montre aux enfants que rien n’est insurmontable et qu’il ne faut pas abandonner facilement.

Si on avait des sentiments forts

Mais, bien sûr, il y a des situations très difficiles, voire intolérables. Notamment, lorsqu’il est question de violences ou d’infidélité. On peut se battre pour son couple, oui, mais jusqu’à un certain point.

On peut aimer mais ne plus tolérer. On peut aimer encore, et ne plus accepter l’inacceptable.

Quoi qu’il arrive, protéger ses enfants DOIT TOUJOURS rester LA priorité.

L’erreur est humaine

Ce n’est pas une raison pour tout pardonner, mais quand même…

Chaque jour, je me rappelle que l’erreur est humaine. Et, que si je dois supporter les imperfections, les boulettes, les maladresses, les faux pas de certaines personnes ; il arrive, immanquablement, que ce soit les autres qui doivent supporter les miens. De ce fait, si on est conscient de ça, on relativisera bien des choses.

Ainsi, le plus important n’est pas de rester figé sur les défauts, mais de se concentrer plutôt sur les efforts fournis et les mesures prises pour essayer de se corriger et de s’améliorer.

Personnellement, je suis d’avis que toute personne “saine” a le droit à une deuxième chance. D’ailleurs, beaucoup saisissent cette opportunité pour se rattraper et prouver qu’on aura eu raison de croire en eux.

C’est pourquoi, si j’ai un conseil à te donner… C’est que, s’il reste, ne serait-ce qu’un soupçon d’amour dans ton couple, ça vaut la peine de tout faire pour le sauver.

Au final, si on y croit et qu’on s’en donne les moyens, c’est un couple et/ou une famille qui en sortira plus forte et plus unie.

Et toi, quel est ton avis sur le sujet ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

error: Content is protected !!