Le mouton émancipé

Comprendre les pleurs de bébé dès son premier jour

 

Illusions VS réalité

Avant l’arrivée du premier enfant. On est tous pleins d’illusions. Et c’est normal! Sinon qui ferait des enfants ???

Avant d’en avoir, on se dit  : “Le notre n’aura pas de coliques”, “il dormira six heures d’affilées dès la première semaine”, “Il ne pleurera pas tout le temps comme les autres”, “Il dormira maximum six mois dans notre chambre, après il ira dans la sienne”, “Il n’aura pas de lolette”, etc.

En effet, avant d’être parents, on pense ou du moins on espère très fort que notre bébé sera simplement une réplique du Baby born que nous avions quand nous étions enfants, à la différence qu’il mangera et fera pipi et caca pour de vrai.

Puis, un jour, on accouche.

Et voilà qu’on se retrouve face à face avec ce tout petit poupon que l’on a patiemment attendu pendant près de neuf mois.

Rapidement, on réalise que sur celui-ci, il n’y a pas de bouton “marche/arrêt”…

Oui, on réalise vite que notre vie, nos nuits, ne seront “plus jamais” comme avant. On devient d’ailleurs rapidement une espèce de zombie. Du moins, pendant un temps. D’ailleurs, en parlant de “temps”… fini la notion du temps ! En effet, les jours et les nuits vont se suivre et se ressembler comme jamais. Entre couches et tétées, il faudra apprendre à somnoler sur commande pour ne pas sombrer dans la démence… Et pour rythmer davantage cette folle routine : des pleurs, encore et encore.

On se demande comment un si petit bout d’humain peut faire autant de bruit. Où est-ce qu’un si petit être, à l’allure pourtant si fragile, peut-il cacher une pareille voix ?!

Blague à part… Les premier jours de cohabitation ? Les premières semaines ? Voire même les premiers mois ? C’est dur. Déprimant, même.

Des nuits (très) hachées, beaucoup d’incertitudes, de doutes, beaucoup de nouveautés pour le bébé et ses parents…

Bref, tout est à apprendre; il faut se trouver de nouveaux repères dans cette nouvelles configuration de vie. Et malgré tout ce qui précède, malgré ce nouveau quotidien qui s’avère être aussi magnifique qu’épuisant… il y a toujours ce bébé qui pleure tout le temps et qu’on ne comprends pas.

En effet, c’est un sentiment de solitude assez particulier que seules les personnes qui sont passées par-là peuvent comprendre. Dans ces moments-là, on se sent inutile, incapable de répondre aux besoins de son bébé. Une fois qu’on croit avoir fait le tour de ce qui pourrait bien lui manquer ou l’incommoder, on est désemparé.

Les pleurs/cris d’un bébé sont insupportables

Il faut savoir que les pleurs d’un bébé réveillent en nous de nombreux sentiments… de l’empathie et de l’agacement… un besoin urgent de rassurer son enfant et un besoin pressant de faire cesser ses cris.

Les pleurs presque incessants de ma première me remplissaient la tête à tel point que je ne m’entendais plus réfléchir. C’était presque sans trêve. Et, souvent, quand cela cessait, c’est parce qu’elle était au sein. Par conséquent, j’ai passé les quatre premiers mois de vie de ma fille avec cette petite sangsue accrochée à mes mamelons… 

Effectivement, ce n’est pas facile de gérer ce petit être que nous connaissons à peine et qui ne parle visiblement pas la même langue que nous…

A travers mes lectures, j’ai découvert que notre réaction et les émotions qui nous envahissent lorsque nous sommes confrontés aux pleurs d’un bébé, reflètent le comportement que l’on a eu envers nous lorsque nous étions petits. Intéressant, non ? Donc, une fois qu’on prend conscience de ça… on peut travailler sur soi et transformer ces sentiments négatifs en sentiments bienveillants.

Les bébés nous parlent

Incroyable mais vrai. Savais-tu que les bébés nous parlent ? Et qu’ils le font même de façon très précise ?

Si, si, je t’assure… ça semble complètement fou et pourtant c’est bien vrai.

 Je ne l’ai “malheureusement” su qu’un peu avant la naissance de ma deuxième. Et comment te dire qu’être capable de décrypter les appels et demandes de son tout petit te donne un incroyable sentiment de “toute” puissance… surtout quand t’as galéré jour et nuit pendant des mois avec ton premier… Ah si j’avais su plus tôt ! Mais bon, mieux vaut tard que jamais !

Au sujet des pleurs de bébé, certains ont de la chance, d’autres un peu moins.

Personnellement, j’ai connu les deux scénarios à la maison. Ma première… n’a JAMAIS été une grande dormeuse. Les siestes, pas pour elle, JAMAIS. En plus, elle a toujours eu un sommeil chronométré… Elle a pleuré presque sans répit pendant 4-5 mois dès sa naissance. Jour et nuit. Je ne savais plus quoi faire… je ne savais pas ce qui n’allait pas.

Pour ma dernière, tout a été différent. J’avais vraiment l’impression d’avoir appris une langue étrangère et de comprendre ma fille alors même qu’elle venait de naître.

En effet, comme je savais tout de suite ce dont elle avait besoin, elle a rapidement fait ses nuits. Elle était tout le temps de bonne humeur… Bref, rien à voir.

Le fait d’être un super bébé ne l’a pas empêchée de pleurer. Mais, cette fois-ci, j’étais armée! Je m’étais (in)formée pour comprendre les cris des bébés. Je me sentais prête à faire face aux demandes et réclamations de ma progéniture. Cette-fois, j’étais sereine puisque je savais la comprendre !

Une révélation

Ce petit miracle, c’est à Madame Priscilla Dunstan que je le dois. Cette femme, mère et musicienne, à l’oreille absolue, a réussi à mettre des mots sur les pleurs, cette découverte, elle la partage dans sont livre. 

Cet ouvrage a littéralement changé ma vie. Vraiment. C’est une pépite, une découverte formidable… que j’aurais souhaité avoir faite pour ma grande quand elle est née… Bref, c’est un livre à offrir à absolument tous les nouveaux parents ! Avant même que le(s) bébé(s) ne naisse(nt) idéalement…

Je te garantis que c’est absolument fou mais VRAI ! Des milliers de parents on testé et validé. Je suis la première à le conseiller partout autour de moi. Les bébés s’expriment. Et ce, dès leur tout premier cri. Ils expriment chacun de leur besoin par un cri/pleur bien distinct… 

Et crois-moi… si tu es un peu septique… ne le sois pas. Finalement, ce que révèle ce livre, est plutôt logique en fin de comptes…

Et tu sais quelle est la meilleure ? Les pleurs des bébés sont… UNIVERSELS ! Qu’il soit sénégalais, suédois ou vietnamien, les sons qu’il émet sont les mêmes aux quatre coins du globe ! 

Pour conclure, je te fais une vidéo à ce sujet, ça sera moins long et plus explicite à expliquer et à comprendre !

A bêêê-intôt !

 

SE PROCURER LE LIVRE DE PRISCILLA DUNSTAN

Le Livre qui vous apprend à comprendre le langage des bébés

Clique sur l’image ou sur le titre du livre ci-dessous :
“Il pleure, que dit-il ?”

(Livrable en Suisse et dans nombreux pays d’Europe et en France bien évidemment)

 

bébé qui pleure tout le temps

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

error: Content is protected !!